125 Voyages

Aix-la-Chapelle et Trèves

Pendant les vacances d’Avril, nous voulions profiter d’un weekend à deux pour visiter Aix-la-Chapelle dont j’avais de bons souvenir d’une visite hivernale, mais dont je n’avais fait aucune photo.

Le temps était encore un peu frisquet pour la moto à deux, donc nous avons lâchement utilisé le confort Mercedes. Le chemin vers Aachen (nom allemand d’Aix-la-Chapelle) vous a fait traversé la frontière franco-allemande, puis la frontière germano-belge puis à nouveau la frontière belgo-allemande. Le tout par l’autoroute gratuite, le plus souvent bordée d’arbres.

Aachen est plus connue pour avoir été la capitale de Charlemagne, qui est contrairement à ce que prétendent les manuels d’histoire française, plus un Empereur allemand que français. C’est quelques siècles après sa mort qu’on l’a mythifié et inventé à peu près n’importe quoi sur lui. Comme le fait qu’il ait certainement favorisé une mini-renaissance et l’enseignement, mais il n’a certainement pas inventé l’école.

Cathédrale “Aachener Dom”

De même, on ne retrouve finalement pas grand chose de son époque, mais plutôt des témoignages des siècles qui ont suivi. Pas mal de bondieuseries, pour les reliques, et un peu de marketing, mais on trouve quand même beaucoup de choses magnifiques : la cathédrale avec son intérieur époustouflant tout en mosaïques qui brillent, la fontaine d’Élise, le musée du Trésor et ses bondieuseries dorées, beaucoup de petites ruelles et places sympathiques puis enfin l’Hôtel de Ville et sa grande place. Nous avons terminée la première journée par la traversée d’un grand parc à écureuils. Puis un bon petit restaurant Thaïlandais avant d’aller nous reposer dans un hôtel aux lits trampolines.

Jardin d’Élise

Le deuxième jour, nous avons profité de deux heures de baignades diverses dans les termes modernes. Une dernière balade dans les rues que nous n’avions pas encore vues et nous profitâmes de quelques plaisirs dans une des Konditorei (pâtisserie) plus ou moins subtiles pour se restaurer d’un gâteau, d’un bout de chocolat et d’un petit café (demandez un expresso).

Fontaine colorisée il y a peu (sérieusement… le fallait-il ?)

Au retour nous avons fait un petit détour par Trèves (Trier en allemand) dans la vallée vinicole de la Moselle. C’est une ville historiquement romaine où l’on trouve encore des vestiges en très bon état : la Porta-Nigra ou la Basilique de Constantin. La visite des rues est vraiment étonnante, avec des bâtiments rénovés qu’on hésite à classer dans le pittoresque ou dans le WaltDisney. Le “bon goût” allemand (ancien ou actuel) est parfois mis à rude épreuve et m’a de nombreuses fois provoqué des fous rires. Nous avons en tout cas bien profité des WeinStube (bar à vin) qui sont nombreux dans le centre ville.

La pénombre gagnant, les photos se sont faites plus floues, mais j’ai réussi à garder l’essentiel.

Pour la galerie complète, c’est par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.