125 Voyages

Énigme de la semaine 3 (21 juillet-27 juillet)

20140727-155110-57070546.jpg20140727-155113-57073540.jpgSi la semaine fut tranquille, la fin fut bien plus agitée. Je dus me rendre sans le sud-ouest pour un mariage surprise. Comme en vacances je vis en décalé, je me suis décidé pour m’y rendre en 2 étapes. 750km, ça fait quand même pas mal. Surtout quand on croise des gros orages sous lequel on reste 40 minutes avant de réussir à les traverser. Toutes les voitures à 30-40 km/h sur l’autoroute, je vous laisse imaginer.

La question 3 ! :

Dans quelle ville me suis-je arrêté dormir vendredi soir ? Sachant que dans cette ville, la tradition centenaire voulait que les jeunes mâles de tout le sud-ouest viennent y passer au moins une nuit, rappelez quelle était cette tradition ?

P.S. : pour les galeries photos il faudra attendre la fin de la semaine prochaine, après excursion dans les Pyrénées lundi et retour sur Paris mercredi.

9 reflexions sur “Énigme de la semaine 3 (21 juillet-27 juillet)

  1. Thierry A.

    Église Saint-Martin d’Oradour-sur-Glane dans laquelle un bataillon de la 2e SS panzer division Das Reich a mis le feu tuant femmes et enfants réunis le 10 juin 1944…
    Ça c’est facile !
    Pour ce qui est de la tradition, je ne trouve pas. Surement une quelconque bondieuserie liée à Saint-Martin, non ?!

  2. Pingback: Énigme de la semaine 4 (28 juillet-3 août) | 125 Voyages

  3. Corinne et Elodie

    Tu as dormi à Oradour sur Glane. Nous n’avons pas encore trouvé la tradition mais nous n’avons pas dit notre dernier mot…

  4. Corinne et Elodie

    Nous décidons de retenter notre chance en proposant Limoges. Les jeunes hommes y allaient pour effectuer 3 jours de service militaire. Souvent il n’y allaient que 2 jours donc au moins une nuit.

  5. SamChaTICE Auteur de l'article

    Alors, énigme la plus délicate jusqu’à présent, sans contestation possible. Il faut dire que les indices était rares et implicites.
    Dans la galerie photo, il fallait repérer les photos de nuit qui ne sont pas prises à Oradour mais à Limoges. C’était repérable au clocher, et au ministère de la Culture par exemple.
    De plus, c’était déjà assez glauque comme ça, je n’allais pas dormir à Oradour. C’est juste le lendemain matin que j’y suis passé.
    Limoges était effectivement une ville de garnison, mais au delà de l’origine du mot “Limogeage” (Schatzy pourra vous expliquer), la tradition qui concerne les jeunes mâles était les 3 jours du service militaire (1965). Tous les jeunes du sud-ouest de la France avaient droit à un aller-retour pour cette ville depuis la seconde guerre mondiale au moins (Je ne retrouve aucune trace plus précise qui donnerait Limoges comme caserne de formation pour la loi de 1905).

  6. SamChaTICE Auteur de l'article

    Ah oui, j’oubliais, sur Twitter, Instagram et Facebook, vous pouviez trouver des photos du resto chinois où j’ai mangé : le Panda 2012. Et ces photos étaient géotaggées. En cliquant sur le lien vous obteniez la carte avec l’emplacement du restaurant au milieu de Limoges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.