125 Voyages

Rambouillet et vallée de Chevreuse

IMG_1731En début de semaine, nous sommes partis pour une mini-escapade dans le sud-ouest de la région parisienne. Objectifs : Université d’Orsay Paris Sud dont le campus est au milieu de la forêt, le château de la Madeleine sur les contreforts de Chevreuse, puis le château de Rambouillet avec son parc et ses multiples oiseaux (ce ne sera pas l’énigme mais vous pouvez vous amuser à les recenser et les reconnaître, j’en ai qu’un qui m’échappe encore, pour cause de photo unique et lointaine). IMG_2264Franchement les têtes de châtaignes, j’adore. Au passage, on a traversé de chouettes coins comme entre Dampierre et Cernay.

Le soleil s’est hélas fait un peu désiré, mais nous étions équipés pour les quelques gouttes. Nous sommes par contre rentrés assez tôt vu le peu de luminosité qui restait. Les photos en mouvement devenait trop difficiles de toute façon. IMG_1738Hélas, nous avons du coup sauté la dernière étape : les photos de la forêt de Rambouillet avec le soleil couchant qui donne des couleurs magnifiques habituellement. Pour la peine, je re-publie les photos que j’avais prise en 2011.

Galerie Rambouillet 2014.

Galerie Rambouillet 2011.

Mais l’énigme dans tout ça ?!!!

Énigme 7 !!! :

Dans la galerie du cimetière des chiens publiée la semaine dernière, se trouve une photo de tombe d’un chien avec une écriture cyrillique (ou presque). Traduisez le texte en français.

4 reflexions sur “Rambouillet et vallée de Chevreuse

  1. Corinne et Elodie

    Aucun alphabet reconnu par Wikipédia… Ça doit être du martien! Nous allons nous renseigner auprès des petits hommes verts

  2. Thierry A.

    Je ne sais pas ce qu’a trafiqué l’imprimeur mais il s’est amusé avec les caractères cyrilliques en sa possession : il ne les avait pas tous 😉

  3. SamChaTICE Auteur de l'article

    Ah ce ne fut pas une énigme évidente de toute évidence. Les caractères n’étant apparemment pas exactement ce qu’ils devraient être en imprimerie (certains tiennent plutôt de lettres manuscrites). Il a fallu que je passe par la reconnaissance d’écriture de Google Translate et que je choisisse les mots qu’il me proposait dans la liste pour trouver par quelles lettres je devais remplacer les lettres que je ne reconnaissais pas dans l’alphabet cyrillique officiel. Cela donne donc :
    чук
    Спасибо, что мы был, за
    то, что есть и будешь…
    Le chien s’appelait donc Chuk (ne se prononce pas Tchouk mais Chouk). J’aurai accepté une traduction approximative du reste comme “Merci de ce que tu étais et de ce que tu seras”, mais Thierry a trouvé une personne de langue Russe pour traduire plus précisément, hélas fourni après la date limite : “Chuk, merci d’avoir été là pour ce que tu es et ce que tu seras”. Comme la solution est meilleure que la mienne, je lui donne tout de même 1 point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.